Livraison Offerte dès 59€ en Point Relais
(en France métropolitaine uniquement)
Détails ici

Croissance atypique

Nous avons crée Encuentro en 2017, après avoir eu plusieurs expériences entrepreneuriales, parfois difficiles, mais toujours formatrices. Elles nous ont montré l'importance d'avoir des valeurs, de toujours donner du sens à ce que l'on fait et crée.

Nous avons fait de nombreux choix qui, encore aujourd'hui nous paraissent à contre sens de la société actuelle. Ce n'est pas une critique ou un réquisitoire mais une réalité que nous constatons. Nous avons souhaité montrer qu'un autre modèle était possible.

 

    • 1°) Créer une entreprise rentable, sans levée de fonds pour se lancer
    • 2°) S'appuyer sur le bouche-à-oreille et non la publicité
    • 3°) Pas de boutique ! Un réseau d'ambassadeurs
    • 4°) Faire seuls au maximum !
    • 5°) Pas d'approche commerciale : une identité singulière et porteuse de sens.

Créer une entreprise rentable, sans levée de fonds pour se lancer

Nous n'avons pas créé Encuentro pour vendre Encuentro au plus vite. C'est une logique qui est trop présente dans l'entrepreneuriat d'aujourd'hui et qui pousse les entrepreneur à faire des choix, des concessions qui vont parfois à l'encontre de la pérennité du projet. Cette notion est laissée au suivant ! Nous avons nous même fait partie d'entreprises vendues très vites et nous en avons vu les effets.

Nous avons créé Encuentro pour vivre de notre passion. C'est pour ça que nous n'avons pas cherché à grandir trop vite, à faire une levée de fonds rapidement pour prendre le plus de parts de marché. Nous avons toujours cherché à développer un modèle rentable, qui crée de la valeur et croît de façon solide et pragmatique. Encuentro a été rentable dès la 2ème année.

Un euro investi est un euro qui a été gagné. 

Nos moyens étaient limités les premières années. Cela a participé sans aucun doute aux chemins sinueux que nous avons empruntés, aux rencontres que nous avons faites ou forcées. A chaque étape, il a fallu trouver des astuces pour avancer, fabriquer en petite quantité. 

"C'est dans la frugalité que naît la créativité" *

Avec de tels choix, on va beaucoup moins vite mais on maîtrise sa croissance. Les 18 premiers mois d'Encuentro ont été très durs mais les efforts ont fini par payer. Année après année, nous avons réalisé nos objectifs, même petits, avec précision. Notre banque nous a donc toujours suivi dans nos projets et investissements.

 Ci dessous la fabrique à Montreuil en 2017, puis à Lille en 2019, et finalement en 2021.

  


S'appuyer sur le bouche-à-oreille et non la publicité

Nous n'avons pas dépensé 1€ dans la publicité depuis la création d'Encuentro. Nous refusons de faire de la publicité quelle qu'elle soit, et en particulier sur facebook, Instagram, Google etc.

Nous investissons dans ce que nous maîtrisons, dans le réel. Certainement notre côté "ingénieur" ;) 

La priorité a toujours été d'investir dans ce qui nous permettait d'atteindre la plus grande qualité possible pour notre chocolat. Cette recherche de la qualité passe par du matériel plus performant pour nous aider, des produits bien pensés, mais surtout par le recrutement d'une équipe engagée et stable. Notre équipe et son savoir-faire sont très importants pour nous.

Des sociétés vivent et font des résultats impressionnants avec les publicités facebook, Instagram, Google mais cela vous rend ensuite très dépendant de ces géants. Nombreuses sont celles qui ont connu de grandes difficultés, ont même fermé, parce que facebook a changé son algorithme de publicité réduisant ainsi drastiquement leur retour sur investissement. Depuis juillet 2022, les publicités ne peuvent plus être aussi ciblées qu'avant, afin de respecter votre vie privée et la règlementation RGPD. Un tremblement de terre pour ceux qui pariaient sur ces publicités.

Nous avons donc eu une croissance organique, naturelle, portée par notre communication (des articles que nous rédigeons plutôt le soir vers minuit ;), des photos que nous faisons encore nous-mêmes), des articles de journalistes et également un réseau d'ambassadeurs...

 

Pas de boutique ! Un réseau d'ambassadeurs

Nous avons décidé de commencer en louant un petit local de 20m2 à Montreuil et en distribuant nos produits via le réseau très sélectif des épiceries fines. Ici pas de centrale d'achat qui négocie et écrase les prix d'achat. Tout se discute en direct avec l'épicier(e) qui souhaite connaitre au mieux ses produits. Nous avons été pendant longtemps, probablement le seul chocolatier de France sans boutique !

Evidemment, c'est un travail colossal. Il faut parfois plusieurs mois, de nombreux appels, pour qu'une épicerie fine vous sélectionne. Mais c'est pour nous tellement riche de sens, d'échange. Le contact humain ! C'est la raison pour laquelle nous refusons de travailler avec les plateformes en ligne qui suppriment tout contact (et prennent 10-20% de commission). Vous êtes dépendants de leur stratégie commerciale et des choix liés à leurs futurs levées de fonds car ces sociétés ont besoin de fortes croissances. Vos produits peuvent également se retrouver en vente sans aucune explication dans des boutiques sans accompagnement. 

Nous avons intégré la sélection du Printemps en 2018 avant de rejoindre la prestigieuse Grande Epicerie de Paris en 2019.

Nos partenaires épiciers et Grands Magasins sont nos ambassadeurs, nos prescripteurs. Nous écoutons leurs retours clients et nous nous améliorons sans cesse grâce à eux et pour eux.

 

Faire seuls au maximum !

Quand vous avez peu de moyens, naturellement il faut apprendre à faire soi-même ! Cela fait toujours partie de notre philosophie aujourd'hui. 

Nous avons commencé par créer notre tarare (machine pour séparer le grué de sa cosse) avec du bois, un aspirateur, des entonnoirs, etc trouvés chez Leroy Merlin ! Il nous a coûté l'équivalent de 500€ alors qu'une machine neuve, achetée en Italie, nous aurait couté 20 000€... Il n'était pas très performant au début mais nous l'avons constamment perfectionné. Il a tenu 3 ans ! 

Nous avons fait du porte-à-porte à vélo pour démarcher nos premiers partenaires épiciers. Certaines portes ne s'ouvraient pas du tout, d'autres se claquaient ! Cela nous a permis de comprendre leurs attentes plus rapidement et de nous adapter. Aujourd'hui, c'est Anne-Sophie qui est en charge de la relation avec tous nos partenaires. 

Nous avons créé notre site internet seuls. Il n'était pas parfait ! L'avantage est que nous pouvions faire le moindre changement, le moindre test, quand nous le souhaitions, sans dépenser un euro. C'est toujours le cas aujourd'hui. Nous travaillons avec Shopify et modifions nous-mêmes notre site au moins une fois par jour...

Nous avons intégré la partie conditionnement, logistique, envoie des commandes. Nous avons toujours refusé de travailler avec des plateformes logistiques ou marketplaces.

Nous maîtrisons ainsi la qualité de ce que nous envoyons au quotidien et a ons la richesse d'avoir une grande diversité de métiers dans la société.

Pas d'approche commerciale : une identité singulière et porteuse de sens.

Cette identité de marque, ce design avec les cabosses colorées, nous en avons pensé chaque millimètre. Il fallait que tout ait un sens, un lien avec notre histoire. Du nom "Encuentro" à la couleur de l'aquarelle de chaque cabosse, nous vous livrons ses secret ici ;) Nous avons remporté 3 prix nationaux pour l'originalité de nos packagings.

 

 

Nous avons refusé de mettre sur le devant du packaging tout élément indiquant le côté éthique, responsable, durable de la tablette, à savoir : le logo bio que nous avons mis au dos, le logo fairtrade (qui ne concerne souvent pas nos cacaos), le logo PEFC pour le papier, le portrait du/d'un producteur heureux....

Pour nous, un chocolat ne doit pas être acheté uniquement pour ce qu'il fait de bien pour la planète. Le chocolat doit d'abord être bon et beau car sinon personne ne le rachèterait malgré tous ses labels et certifications. Evidemment, le fait que notre chocolat soit durable (éthique, responsable) est la pierre angulaire de notre projet mais nous ne le "marketons" pas sur le devant du packaging.

 

(1) Jean-David Benichou, Podcast #92 passionnant de Génération Do It Yourself

Retour en haut de page